About

Publié le 14/02/2019

Tout d’abord, un petit message sur le “retour” du blog. Ensuite je me présente.

Il… est de retour

Depuis plusieurs mois, j’ai abandonné ce blog. Je le fais renaître aujourd’hui pour pas mal de raisons. Mais je tiens à expliquer l’abandon, et la reprise, car elle peut en intéresser certains d’entre vous.

L’ancien blog était développé en Go (comme aujourd’hui dans les faits), car je créai un petit framework rapide pour monter ce genre de site. À côté de cela, j’avais monté des outils pour travailler et que je léguais à la communauté. Je précise, je donnais les sources sous licence libre, mais aussi j’hébergeais ces solutions :

  • un service PlantUML avec éditeur en ligne + partage
  • un émulateur assembleur que pas mal de professeurs d’informatique utilisaient (je le sais par leurs messages de remerciement, j’étais très heureux)
  • un outil de filtrage Bayesien (détection de commentaire spam via une API que je fournissais gratuitement)
  • et 5 ou 6 autres trucs, plutôt bien utilisés

Bilan ⇒ Presque 3000 connexions par jour sur ce serveur.

Comprenez bien que j’y ai passé des heures, que ce serveur n’était pas gratuit pour moi, et que je l’avais fait pour proposer des choses qui pouvaient être hébergées par tout à chacun. Jamais je n’ai empêché qui que ce soit d’utiliser les sources, l’outil ou de le modifier, c’est contre ma philosophie.

Mais soyons clairs, j’avais donc besoin d’un serveur assez robuste, qui me coûtait assez cher.

À un moment donné, ça me revenait assez cher, trop cher. Avec les visites sur mon blog, j’ai décidé de poser un seul encart de pub, en bas de page, pour essayer de rentrer dans mes frais. Et ça n’a pas marché… Vous le sentez venir le coupable ?

Et oui, AdBlock…

Donc, j’affiche un message si je détecte le bloqueur pour demander de débloquer ce blog, que je ne cherche pas à polluer la page, que ça reste discret etc… Et j’ai été… comment dire… déçu par les réponses. Parce que, pour commenter un billet, y’a pas grand monde (je n’en veux à personne, je commente peu aussi), mais pour insulter l’auteur qui cherche à monétiser son site, là, on prend bien son temps !

Mails d’insultes, commentaires désobligeants, critique acerbes, tout… Voilà, j’en ai eu marre de modérer ces messages, de mettre des flitre dans ma boite mail pour dégager les insultes… J’ai tout arrêté.

Aujourd’hui, j’ai de nouveau envie. Je vais tenter une autre approche: ignorer les plaintes.

Désolé si la pub vous gène, désolé si ça n’entre pas dans votre philosophie, mais c’est moi qui paye 😄

Donc, oui, pardon, mais je détecte si vous utilisez un bloqueur de pub (autant que je peux, y’a toujours moyen de faire tout péter et de ne voir ni pub, ni popup pour que je me plaigne) – désolé mais j’en ai besoin de la pub puisque les autres méthodes ne fonctionnent pas du tout.

Et pour finir: j’ai tenté Flattr, j’ai tenté le “don Paypal”, j’ai tenté pas mal de choses, personne ne donne. Si le contenu vous plaît, je pense que vous serez capable de supporter un encart de pub en bas de page. Sinon, bha y’a des ressources ailleurs sur le net, certainement meilleures que les miennes, donc n’hésitez pas à aller voir d’autres sites. C’est pas si grave hein.

Écriture inclusive ?

Franchement, j’ai pas le temps de reprendre mon contenu, et de toutes manières: je n’aime pas cette écriture. Elle impose trop de contraintes, et je sais que le jour où je vais oublier un mot à mettre dans les deux genres, on va me tomber dessus. Donc autant être clair:

  • j’utilise la forme “conventionnelle” (avec tout plein de fautes, je sais !!!)
  • je vous demande de prendre les termes masculins comme étant “neutres”

Je défends bec et ongle la cause féminine, je défends l’égalité, je respecte tout le monde de la même manière. Ne pas utiliser l’écriture inclusive ne veut en aucun cas dire que je défends un discous patriarcal ou que je me fous des femmes.

Partez du principe que, de base, je parle à tout le monde avec respect, que je ne différencie pas les capacités des lecteurs (et donc lectrices, je précise une bonne fois pour toutes) en fonction de leur genre. Quelque soit la grammaire. Si par contre un de mes articles vous semble misogyne, n’hésitez pas à me le faire remarquer, je corrigerai au plus vite.

À propos de moi

Je vais enfin parler un peu de moi, rapidement, que vous sachiez qui est l’auteur du blog que vous lisez.

Mon nom est Patrice Ferlet, je travaille depuis (ho mon dieu…) plus de 10 ans chez Smile et depuis peu au sein du pôle “Direction de l’innovation” - mes sujets de prédilections sont à ce jour le DevOps et le Machine Learning (TensorFlow, Keras, Scikit-learn… oui, tout en Python). Mais à la base il faut être précis: j’étais développeur Web.

J’ai en réalité commencé ma carrière comme développeur PHP, j’ai beaucoup travaillé sur Copix (un des tous premiers framework PHP à l’époque, et franchement il marchait bien) dont je faisais partie de l’équipe de développement. Mais voilà… Nous avons pris notre envol sur d’autres sujets, nous avons tous changé de boite plusieurs fois, nous nous sommes même perdu de vue. Dommage. Mais…

Mais finalement, nous avons aussi tous pris des directions passionnantes. Pour ma part, j’ai clairement orienté mon métier vers une discipline qui me correspondait bien plus, à savoir l’architecture logiciel.

Doucement j’ai basculé sur d’autres sujets.

À force, j’ai surtout travaillé en Python, puis en Go, et j’ai ajouté dans mes bagages Docker, puis Kubernetes, et OpenShift (devenu OKD en version communautaire). Ces sujets intéressaient mon ancien directeur, une chance pour moi, il me propose alors de rejoindre l’équipe R&D pour travailler sur ces sujets.

Et une chose en entrainant une autre, j’ai mis les mains dans le Machine Learning, mais aussi dans Angular (rien à voir hein), Java, Ruby, Gstreamer, OpenCV… et même dans le WebGL, Blender, et j’en passe.

En gros, ce métier n’est pas un métier pour moi. C’est vraiment une passion qui me dévore, je ne vois souvent pas les heures passer et je déborde pas mal sur mes nuits pour lire, tester, comprendre.