Hadopi pinpon sur le chiwawa

Publié le 25/05/2009

Je viens de tomber sur une news qu’a partagé Thomas, un ancien collègue. Le post provient du site standblog et fait référence à la page France Forgets Freedom. La phrase est bien écrite, joliment placée et ne peut que nous faire réfléchir, nous les citoyens.

//THE NATION that once chopped the head off a feckless king, and whose people gallantly resisted a fascist occupation, has just seen the liberté of its people betrayed by their own corrupt, corporate-owned politicians.//,

Traduisez:\\ //La nation qui a coupé la tête d’un roi inefficace et qui a su résister vaillamment à une occupation fasciste a vu la liberté de son peuple trahie par ses propres politiciens, corrompus par les grandes entreprises//

Avant cela, nous avons droit à la blague du jour de Mme Christine Albanel qui après nous avoir expliqué que OpenOffice contient un firewall, nous rassure: //“Si vous ne piratez pas, non seulement vous ne risquez pas de suspension, mais vous n’êtes pas obligés de mettre un logiciel de sécurisation”// Alors que la réalité est justement l’inverse… C’est à dire qu’en plus d’être piteusement imbécile en expliquant des choses qu’elle ne comprend pas et par conséquent en déblatérant des propos qui mérite la moquerie, elle nous montre qu’elle ne connait même pas le décret qu’elle fait passer au vote…

Je tiens encore une fois à applaudir nos élus, ceux à qui nos impôts sont reversés, ceux qui oublient d’aller à l’assemblée… (ce qui me fait penser que je puisque mes ministres le font, je vois pas pourquoi je pourrais pas éviter d’aller au bureau demain matin) d’avoir voté une loi donc la totalité des consommateurs, qui ont été informés de cette loi absurde, **ne voulait pas**.

Pire encore, cette loi sera à coup sûr abandonnée devant la commission européenne car complètement à l’opposé de la politique à mener outre nos frontières.

Du pognon jeté par les fenêtres, du temps perdu, des années de luttes pour la liberté des citoyens écrasées comme une vieille déjections canine. Je suis outré par les propos de la ministre Christine Albanel qui mérite franchement une commission disciplinaire pour “outrage au peuple”, “faut grave” (pour les propos éronnés qui peuvent être pris pour argent comptant) ou encore “mensonge”.

Et là, j’ai honte de mon gouvernement qui est montré du doigts par la communauté mondiale.

comments powered by Disqus