Ayez pitié de moi

AdBlock, le zèle sous forme de programme

AdBlockPlus a balancé son pavé dans la marre et beaucoup de développeurs, blogeurs, fournisseurs de contenu et de services ont largement manifesté. Je faisais (et je fais encore) partie de ceux-là.

Certes, un site qui vous noie de bannières incessantes, qui vous cache l’article pour que vous cliquiez malencontreusement sur le popup, et je ne parle pas des pubs vidéos qui réveillent votre épouse à 3 h du matin, sont largement inadmissibles.

Mais voilà, tous les blogeurs ne sont pas comme ça. Beaucoup, comme moi, payent leur serveur pour différentes raison et le font avec leurs propres moyens. J’en suis !

Du coup, à force de payer pour proposer un blog, des services et pour tester mes développements que je fournis sous licence GPL, BSD et autre licence libre, il a fallu que je trouve un moyen de rentrer dans mes frais.

Mais à ce jour, AdBlockPlus a littéralement mis en péril mon entrain à fournir du contenu et des outils.

Pourquoi tu payes ton serveur ?

Aujourd’hui aucun service gratuit ne me permet de déployer mes services chez eux. D’abord parce que je les développe en Go et Python - ayant abandonné PHP. À ce jour, je pourrais mettre en ligne mon blog sur Google App Engine mais impossible de mettre mon outil de générationde diagramme UML (http://plant.metal3d.org) en ligne dessus. Il utilise Go et Java, me demande d’avoir un accès à la ligne de commande, et la charge que j’ai dessus chaque mois me ruinerait.

Il m’a donc fallut payer mon serveur dédié. Certes ce n’est pas une fortune mais je ne suis pas riche…

Oui, c’est mon choix de payer. J’aurais pu ne rien publier et ne rien proposer à la communauté. Mais mon choix est le suivant: je paye, et j’espère pouvoir trouver une solution pour maintenir le serveur en ayant un peu d’aide si jamais ce que je propose est apprécié.

Détecter les bloqueurs de pub ?

Et voilà… j’avais mis une publicité sur mon site. Pas 2, pas 3… une seule. Jusque-là personne ne s’en plaignait. Jusqu’au jour où…

AdBlockPlus est arrivé, il a littéralement divisé par 4 mon revenu publicitaire, ce qui a eut pour conséquence que je ne remboursais plus mon serveur…

Je ne vais rien vous cacher, je paye près de 40€ par mois ce serveur. La publicité me remboursait 30€… Me voilà avec moins de 9€ de revenu par mois selon les périodes. Du coup, j’ai sévi et j’ai envoyé un popup à quiconque utilisait AdBlockPlus sur mon site pour les prévenir que cela ne me convient pas. Pour autant, je laissais le visiteur lire le contenu.

Aucun changement, les utilisateurs continuaient à utiliser des bloqueurs de publicité sans jamais le couper pour mon service. Une seule solution me semblait viable: interdire la lecture si un bloqueur de pub est découvert. Et là… ce fut le drame.

Tous les deux jours je me prend soit un mail, soit un commentaire désobligeant, limite des insultes pour me dire que je suis une espèce de sadique malfaisant.

Du coup, je me suis posé la question: “je fais quoi ? si je laisse en l’état ce bloqueur, je vais m’attirer des mails d’insultes… et si je coupe le bloqueur, je vais devoir fermer le site parce que je peux plus payer…” - j’ai donc essayé de remettre un bouton “flattr”.

Flattr ?

Flattr est un service pour “flatter” un fournisseur de contenu, de service et autres. L’idée est de remplir un petit peu votre compte (personnellement je met 10€ de temps en temps, disons tous les 2-3 mois), et vous allez pouvoir:

  • flatter quelqu’un en cliquant sur une étoile dans un projet github (si l’auteur a lié son compte sur github)
  • flatter quiconque a mis le bouton sur son site
  • flatter aussi ses contenus sur soundcloud, instagram, etc.

Jusqu’à présent AdBlockPlus bloquait le bouton “flattr” sur mon site. Voilà que je découvre que ce n’est plus le cas. Je décide donc de couper les pubs, le détecteur de bloqueur et de remettre le bouton flattr.

Amis lecteurs, je ne vous en veux pas d’utiliser AdBlockPlus - j’en veux à AdBlockPlus de bloquer de manière drastique les pubs même si elles ne sont pas intrusives, gênantes et de le faire “automatiquement”. Le fonctionnement respectueux des éditeurs de contenu serait de ne rien bloquer à moins que l’utilisateur “décide que les pubs sont gênantes”.