Les billets de blog

Docker Apache Mysql PHP

Ce matin un collègue me demande “comment tu ferais pour travailler en PHP avec Docker ?” - la question étant de pouvoir “développer localement en PHP + Apache + MySQL sans avoir à tout installer”. Ma réponse a été “docker-compose et des liens + des volumes”. Du coup, un petit billet pour expliquer la méthode s’imposait. Voici comment je procède. Docker et Docker-Compose En premier lieu, il vous faut Docker et docker-compose.

Et si on regardait nodejs

Quand j’entend beaucoup de développeurs (expérimentés qui plus est) cracher sur Javascript, je me dis qu’il y a un vrai souci avec l’image de ce langage… Car j’ai beau regarder, tester, Javascript reste pour moi l’un des meilleures langages à ce jour. Lorsque l’on voit Firefox codé en XUL (donc en partie en JS) ou encore les capacités extraodinaires de WebGL (voyez le projet Ro.me), je me demande bien pourquoi on lui fait tellement de tort.

Poste de développement PHP sous Fedora

Linux est un système parfait pour développer. Simple d’installation, apache est prêt à l’emploi, tout comme PHP et MySQL. Du fait d’être sous Linux, vous êtes proche de la configuration de votre serveur qui a 75% de chance d’être sous Linux. Muni de Eclipse et du plugin PDT, vous allez pouvoir aisément travailler vos développements PHP. Mais là où le bas blesse, c’est que justement vous êtes proche d’une configuration serveur.

Apache Chunked

Ce fut long, ténébreux… Un stagiaire utilisant un proxy PHP que j’ai codé (pour des requête Ajax distantes) avait parfois des retours “cassés”. Le contenu était bien là, mais commençait souvent par un code du genre “356e”. Le contenu de la réponse était bien correcte, puis suivait un “0” (zéro)… Je pensais que mon ami le stagiaire avait placé des caractères spéciaux… D’ailleurs il n’utilisait pas UTF-8 (oreille gauche tirée) et laissait de temps en temps des lignes vierges en fin de script (oreille droite tirée).

Développer un site dans votre home

Ce week-end, un ami est passé à la maison et nous avons discuté de la facilité d’utiliser Windows pour développer un site html/php alors que sous Linux nous nous trouvons vite bloqué par des droits… Effectivement, la configuration de Apache vous demande de développer dans /var/www/html mais votre utilisateur n’a pas du tout le droit de toucher ce répertoire. Cela complique les choses pour un néophyte et peut même être bloquant.

Optimisations Copix PHP et Apache

Les temps de réponse… Dieu sait à quel point cela est le tracas de bien des administrateurs. Le service Woozweb vous fait faire des cauchemards ? Faites comme moi… optimisez. Je vais vous expliquer ce que j’ai fait pour enfin avoir des temps de réponses corrects et un “performance grade” (YSlow) enfin acceptable. Avant toute choses, regardez un peu la tête du graph au temps où j’avais encore mon serveur VDS chez Lycos: