Les billets de blog

Les designs patterns une preuve de faiblesse du langage

Le titre peut faire frémir et vous pensez que je vais lancer un troll bien dégoulinant sur cette page - non ce n’est pas le but. Vous allez voir que je n’ai rien contre les designs patterns mais qu’une réflexion sur leur existence peut vous amener à y réfléchir quand vous choisirez un langage pour implémenter vos projets. Si ce post vous offusque, ne le lisez pas… Hier, je discute avec mes collègues ingénieurs en développement à propos des patterns existants nativement dans certains langages, et je ne sais pas pourquoi, je lance la phrase “Rob Pike disait dans une conférence que les design patterns sont la démonstration de la faiblesse d’un langage”.

Je compile tu compiles

Lorsque l’on travaille sur Linux ou Unix en général, on aime utiliser des scripts pour travailler rapidement sur certaines tâches d’administration ou de développement. Mais ces langages de scripts sont de plus en plus utilisés pour développer de vraies applications complexes et complètes. Lorsque la limite de l’interpréteur entre en jeux (PHP, Perl, Python) et ce malgré leur optimisations qui rendent très rapide l’exécution, on est en droit de vouloir compiler un programme en binaire natif.

OOC ou le C Objet

Découvert sur DLFP, je ne peux que m’empresser de vous montrer ce tout nouveau compilateur ou plutôt “meta compilateur” qu’est “ooc”. A la manière de ObjectiveC, ooc permet de travailler sur un langage objet simple et efficace, tout en proposant une compilation binaire. Le principe de ooc est de parser votre code, le transformer en C puis le compiler avec GCC. La technologie ne faisant pas tout, le langage proposé est très important.

PHP vs Java

On vient de lever la polémique au taff et du coup je me suis dit que de poster mon avis sur la question… En effet, j’entends souvent “mais PHP y’a pas de spécification alors que Java/J2EE au moins tu code correctement”. Ce genre de remarque n’est pas forcément sujette au trolling, car elle a tout son sens dans des travaux d’entreprise. Alors voilà, je pense qu’il faut réellement poser les faits et se poser des questions sur ce genre de remarque.

Erreurs avec Eclipse et PDT

Fraichement installé, ma fedora au travail fonctionne à merveille. Vient le moment où j’installe Eclipse et après un premier lancement je m’attèle à installer PDT. Au lieu de prendre le “all-in-one-package” qui ne fonctionne que sur 32bits (et que mon poste est en 64bits), je préfère utiliser le Eclipse de ma Fedora, et installer PDT via le système interne de mise à jour. Tout se passe bien, un mise à jour de WST, et je relance mon eclipse.