Avahi et la résolution de nom

17/09/2008

Vous connaissiez Avahi ? appelé “Rendezvous”, “ZeroConf” etc… sur d’autres systèmes, Avahi est un système qui permet la résolution de nom dans un domaine local. Il répond rapidement, sans aucun configuration de votre part.

S’il en est vrai sur Ubuntu, force est de constaté que sur Fedora je n’ai pas eut autant de chance. Ho, je vous arrête de suite, Ubuntu a aussi sa part de “truc bizarre” puisque avahi étant configuré pour se lancer au démarrage, il ne le fait pas… On doit le lancer manuellement avec un “sudo /etc/init.d/avahi-daemon start”… allez comprendre. En ce qui concerne Fedora les services n’ont simplement pas été installés par défaut. On va le faire et vous allez voir, cela reste largement plus simple que de configurer un DNS local (je vous rassure).

Je vais prendre l’exemple de mon réseau local. 3 machines: 2 Ubuntu et une Fedora. Les deux Ubuntu sont des portables, la Fedora est une machine de bureau. Je décide donc de les appeler:

-axelle-laptop -patrice-laptop -patrice-desktop

Jusque là, vous suivez. Lors de l’installation des Ubuntu, on m’a demandé un nom de machine, j’avais donc donné naturellement “axelle-laptop” et “patrice-laptop”… mais sur Fedora on ne m’a rien demandé… le nom est donc tout naturellement le traditionnel “localhost.localdomain”.

“Mouais”… on va renommer le desktop rapidement: Système --> Administration --> Réseau. Je vais dans “DNS” et je remplace le nom de la machine “localhost.localdomain” en “patrice-desktop.local”.

Deux choses: la première c’est que je mets “.local” car mes deux Ubuntu ont ce suffix (il suffit de taper hostname dans un terminal pour s’en rendre compte). Ce suffix désigne le domaine de mon réseau. J’aurais tout aussi bien put donner “.chez.patrice” ou “.nul-part” mais bon… Secondo, il faut bien veiller à ce que l’option “contrôlée par l’administrateur réseau” soit coché dans la configuration de l’interface réseau. C’est une chose “étrange” que m’a révélé ‘dementia`’ sur le canal #fedora-fr. Si vous ne le faites pas, NetworkManager ne verra pas la configuration, et ça va vous agacer je le sais :)

Enregistrez tout ça, et par souci de remettre tous les noms d’aplomb, redémarrez! C’est le plus simple pour ce genre de chose.

Bon, reste à installer avahi:

su -
yum install avahi nss-mdns avahi-tools
service avahi start

Voilà qui est fait. On va terminer par rendre le service mdns accessible à la résolution de nom:

su -lc "gedit /etc/nsswitch.conf"

Cherchez la ligne “hosts: files dns” et transformez la en

hosts:     files dns mdns

On a finit. Maintenant, de n’importe quelle machine vous pouvez accéder à un hôte par son nom “zeroconf”:

ssh root@axelle-laptop.local
ping axelle-laptop.local
etc...

L’intérêt de Avahi réside aussi dans la découverte de domaines et/ou de services sur votre réseau. Essayez:

avahi-discover

Vous y verrez les services qui tournent sur les postes du réseau, les imprimantes partagées, etc… C’est tout simplement simple.

Ressources: -http://avahi.org/ -http://en.wikipedia.org/wiki/Avahi_(software)

Ça peut vous intéresser aussi


Reportage Nom de code Linux

C’est un reportage un peu passé de date mais ...


Orange et Linux

Je venais de dire à un collègue dans la journée ...


Orange et Linux suite

Continuons dans mon fabuleux souci de connexion entre mes machines ...


IE7 IE6 et Safari sur Linux avec PlayOnLinux

En quelques minutes, avoir Safari, IE 6 et IE 7 ...

Merci de m'aider à financer mes services

Si vous avez apprécié cet article, je vous serai reconnaissant de m'aider à me payer une petite bière :)

Si vous voulez en savoir plus sur l'utilisation de flattr sur mon blog, lisez cette page: Ayez pitié de moi

Commentaires

Ajouter un commentaire

kwizart - 13/11/2008

J’ai pas compris pourquoi tu modifies la ligne hosts dans /etc/nsswitch.conf pour Fedora. La configuration par défault est plus subtile est reste adaptée. Par contre tu ne parles pas de la configuration du firewall qui est fermée par défault sur une Fedora. Alors qu’il suffit de cocher la règle mDNS (port 5353) dans system-config-firewall pour F-9 et au déla.

Metal3d - 18/11/2008

J’ai coupé le firewall et SELinux sur mon poste de travail (maison) puisque je suis derrière 2 firewalls… j’ai simplement oublié de vérifier.

Par contre, sans ajouter une entrée dans nsswitch je ne parvenait pas à pinger les machines du LAN. Voilà donc pourquoi je m’en suis chargé à la main.

Cela dit, j’avoue avoir fait ce billet vite-fait :)

Ajouter un commentaire

(*) Votre e-mail ne sera ni revendu, ni rendu public, ni utilisé pour vous proposer des mails commerciaux. Il n'est utilisé que pour vous contacter en cas de souci avec le contenu du commentaire, ou pour vous prévenir d'un nouveau commentaire si vous avez coché la case prévue à cet effet.