Quand on nous interdit le test

07/11/2011

Quand vous décidez de prendre vos responsabilités, vous acceptez de devoir vous plier à certaines contraintes. C’est le lot de ceux qui font des choix pour leur propre intérêt. Jusque là, vous admettrez que je suis dans la position de celui qui va admettre qu’un outil ne fonctionne pas complètement comme prévu, mais que je le sais et surtout que j’accepte ça. Mais quand on vous interdit l’accès sans même pouvoir tester… ce n’est plus vous qui décidez, mais les autres… Voilà comment j’en suis venu à un petit coup de gueule contre: Google !

Pas question ici de parler de politique de vie privée, ce débat (à ce moment précis) ne m’intéresse pas. Non, il est question de technologie ici. Google a décidé depuis quelques temps de faire des choix pour vous, ou du moins pour une petite classe de personnes qui ont fait des choix techniques.

Parlons donc de deux cas. Google+ et le WebGL dans Chromium (et Google Chrome).

D’abord, Google+ puisque j’aime ce service. Je vous en ai parlé, je travaille sur Xmonad, et pour des questions d’ergonomie j’utilise un navigateur basé sur WebKit nommé Uzbl (merci WillQ du canal fedora-fr sur irc). Ce navigateur, rapide, léger, propre, sans fioritures utilise donc le même moteur de rendu que Chromium et Google-Chrome. Mais si je vais sur la page de google+… on me refuse l’accès.

Comprenez bien, je n’ai rien contre le fait que la page ne fonctionne pas “comme prévue” et qu’on me prévienne… mais me dire “non, installe toi un autre navigateur” et refuser de m’afficher la page… moyen là !

L’interdiction est limite, vraiment… parce que en changeant mon “useragent” pour faire passer mon navigateur pour un google-chrome la page apparait parfaitement bien. Donc, plutôt que d’interdire l’accès, je préfèrerai simplement qu’on me dise “on connait pas votre navigateur, donc vous savez désormais que la page que vous allez voir ne marchera pas comme prévu”.

Bref, passons…

Uzbl a du mal avec WebGL, ça me parait logique et je n’en veux à personne… j’utilise donc tout bêtement mon chromium (navigateur chrome libre). Et vas y que je vais voir une page qui utilise du WEBGL… et paf ! Erreur: “votre navigateur ne gère pas le WebGL”. Ah bon ? attend mais j’ai bien une carte graphique (pas la meilleure je sais, mais bon elle fait de la 3D mon ATI) alors pourquoi ça marcherait pas ?

Vérifions… on ouvre la page “about:gpu” et que vois je avec stupeur ? Ma carte est “blacklistée”… Je fouille sur le net et j’apprends qu’on peut passer outre… via l’option au lancement “--ignore-gpu-blacklist”. Réouverture de about:gpu et miracle la carte est bien gérée. Tout fonctionne bien… sauf ? Google Map en 3D… un test bizarre de la part de Google et je peux même pas voir si ça marche vraiment ou pas, Google m’interdit l’accès…

D’une part, on me blackliste ma carte ce qui ne permet pas de tester vraiment sans connaitre l’option de coupure de blacklist, mais en plus on ne me permet pas de regarder si une page WebGL spécifique fonctionne, on rejette direct…

Comment peut on alors aider à trouver comment corriger une page WebGL si on ne nous autorise pas à la teste ?

Voilà, je me pose donc la question… Google a décidé de se débrouiller tout seul pour les tests ? A-t-il oublié la communauté qui peut tester et remonter des corrections ? Serait-il en train de se détacher de ceux qui ont donné toute sa valeur, c’est à dire… les geeks ?

Dommage, j’ai pas d’animosité à leur égard, mais ce “comportement” commence à me gêner fortement…

Ça peut vous intéresser aussi


Google Chrome sur Fedora 11

Google Chrome est un navigateur basé sur Webkit. Bien que ...


Chrome dev sur Fedora 12

J’en ai parlé sur ce billet mais je me suis rendu ...


Google il est gentil quand meme

Indéniablement, Google aide le monde du libre et l’expansion ...


Chrome sur Linux

Chrome sur Linux, qu’attendions nous pour l’avoir ? Tant il ...

Merci de m'aider à financer mes services

Si vous avez apprécié cet article, je vous serai reconnaissant de m'aider à me payer une petite bière :)

Si vous voulez en savoir plus sur l'utilisation de flattr sur mon blog, lisez cette page: Ayez pitié de moi

Commentaires

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

(*) Votre e-mail ne sera ni revendu, ni rendu public, ni utilisé pour vous proposer des mails commerciaux. Il n'est utilisé que pour vous contacter en cas de souci avec le contenu du commentaire, ou pour vous prévenir d'un nouveau commentaire si vous avez coché la case prévue à cet effet.