KDE etonne

Publié le 25/11/2008

On l’attendait depuis des mois, il est sorti il y a déjà quelques semaines, j’ai enfin testé KDE 4 sur ma Fedora 9. Que dire à part “ha oui ça change!!!“. Depuis des lustres, j’utilise Gnome, il s’est imposé de part son ergonomie et sa simplicité dans la plupart des distributions, mais regardez ce que nous montre un bureau KDE 4:

Rien à dire… KDE 4 est beau et on ne peut pas le nier. Là où ma surprise a pris le pas, c’est lorsque j’ai appris que je pouvais utiliser des widgets Mac Os sur KDE ! Et ça fonctionne ! Je tombe un peu de la dernière pluie, puisque beaucoup ont dut testé KDE 4 avant moi, mais je ne peux pas ne pas en parler ici.

Déception par contre, Dolphin remplace Konqueror en terme de navigateur de fichiers. Certes, Konqueror reste le navigateur WEB intégré à KDE (d’ailleurs je suis en train de taper mon ticket dans Konqueror). Mais Konqueror était selon moi un navigateur “tout compris” et le fabuleux raccourcis “CTRL+SHIFT+L” pour scinder la fenêtre va me faire défaut. Bon, OK, sur nautillus (navigateur de fichiers Gnome) je n’avais pas autant d’options.

Konqueror est très très rapide, environ 4 fois moins de temps pour afficher mon blog qui est, je le sais, pas franchement un modèle de légèreté.

Les plasmoïdes sont jolis, et nouveauté: on peut les faire pivoter. Cela sert juste à rien… mais on ne peut pas s’empêcher de tester :) D’ailleurs le panel de plasmoîdes est assez conséquent, ce qui donne un panel de gadgets à utiliser sur le bureau plus que nécessaire.

Vous pourrez tout aussi bien utiliser les gadgets Google. Là où ça coince (mais je suis certain qu’il y a une solution), c’est que les widgets Google n’entrent pas dans le “dashboard” (la couche de widgets activable via le raccourcis CTRL+F12). Ce dashboard, d’ailleurs, proche du fonctionnement de celui de Mac Os est fort utile pour voir ces widgets qui se trouve par défaut sur le bureau, et donc derrière vos fenêtres.

Reste à parler des effets de bureau, certainement empruntés de compiz, ils sont suffisant et bien réglés malgré certains conflits (qui ne coincent pas, mais du coup c’est au premier effet qui prend la main qui gagne…) je suis très impressionné par la stabilité de l’ensemble et surtout de la légèreté… car en RAM, c’est presque vide.

D’ailleurs, à noter, ma NVidia n’a pas l’air très sollicité, ce qui rend le résultat en terme de performances plus qu’étonnant.

Bémol à poser, le style par défaut est un peu… vieillot ! si si, vieillot, mais un clique droit sur le bureau, un changement de couleur, de fond d’écran et KDE donne une impression de Vista… mais en plus souple.

Si vous êtes sous Linux ou tout Unix qui peut utiliser KDE 4, essayez le ça vaut la peine de jeter un œil.

comments powered by Disqus