Google il est gentil quand meme

Indéniablement, Google aide le monde du libre et l’expansion des nouvelles technologies. On a beau le critiquer sur sa capacité à connaitre toute votre vie via vos mails, vos documents, vos photos… rien à faire, il a pour lui un avantage certain: de l’argent. Et cracher sur lui alors qu’on est linuxien, ou acteur du logiciel libre, revient à se tirer une balle dans le pied.

Je ne dis pas qu’il faut tout excuser, je ne suis pas d’accord sur l’intrusion possible d’une firme à connaitre tout de ma vie, mais sans Google je pense que beaucoup d’entre nous auraient laissé tomber pas mal de technologies et je pense même qu’on aurait pas mal de retard sur les capacités actuelles du Web.

Pourquoi je me fais avocat du diable… s’il en est un… ? Parce que j’ai fait un bilan de ce que m’a permi de voir Google.

Tout d’abord, les fameux GSOC (Google Summer Of Code) qui permettent à des étudiants doués de bosser 4 mois environ sur un projet libre pour lui apporter des choses nouvelles. Par exemple je m’intéresse ces temps-ci à Blender Tomato, une branche de Blender développé par Sergei qui permet de faire de la reconstruction 3D à partir d’une Vidéo. Jusque là, aucun logiciel libre ne permettaient de le faire correctement, et nous étions donc forcé d’utiliser voodoo cam tracker (franchement pas terrible), pftrack (très cher)…

Ces GSOC donnent donc beaucoup à nous, développeurs et utilisateurs du libre. Mais ce n’est pas tout.

Android, basé sur un noyau Linux, me permet d’avoir enfin un téléphone branché, avec lequel je peux développer des applications sans avoir à me prendre la tête avec un PC spécifique et un langage imbuvable (vous voyez de qui je parle, faites pas les innocents)

Et dernièrement, indirectement, le fait que Adobe commence à se pencher vraiment sur HTML5 en sortant une préversion de Adobe Edge. A la longue, je suis certain qu’il va remplacer Flash…

Pourquoi indirectement ? clairement, depuis que Chrome est sorti, c’est fou le nombre de sites que je vois qui utilisent les capacité de HTML5. Vidéo, audio, 3D (webgl) ou utilisation de canvas… tout cela a vraiment explosé depuis que Google a pris le projet Chromium sous son aile.

Et ne parlons pas de Google+ qui eclatte doucement en s’opposant à Facebook (en ayant certainement un autre type d’utilisateur, mais justement il tape au bon endroit) ou encore VP8 qui est le codec vidéo qui signe doucement l’arrêt de mort de H.264 (sur le Web tout du moins…)

Google a certes beaucoup de choses à se reprocher, tout comme Apple ou MS… mais une chose est certaine, Google au moins présente des outils libre, gratuits pour la plupart, aide le développement du libre, propose du hosting de code… Cela peut un temps soit peu abaisser les critiques fortes et engagées que l’on porte à son égard.

Personnellement, j’ai presque toute ma vie sur Google: un profil Google+, mes vidéos sur Youtube, mes photos sur Picasa, j’utilise beaucoup Chromium, et je suis un vrai adorateur de Google Docs. Quand à mes mails, je les ai sur Gmail (et comme je suis connecté via Evolution, je ne vois pas de pub… je vous rapelle qu’à l’inverse de MS, Google propose un serveur IMAP…) Je n’y vois pour le moment pas de problème, je suis sur Google depuis 2004 et je n’ai pas encore eut de souci… tout ce qui est vu de moi sur Google je l’ai bien voulu… rien de compomettant.

D’ailleurs, petite parenthèse, MS a sorti une vidéo très drôle anti-Gmail.

le GmailMan

Elle est très réussit et vraiment marrante, mais il faut quand même être un peu réaliste: en général, une entreprise ne devrait pas aller sur le site Gmail mais utiliser un client lourd (Evolution, MS Office Outlook…) Donc bon… bref…

Voilà donc selon moi Google est tout de même un acteur utile qui permet à bon nombre d’entre nous d’avoir de nouvelles technos utilisables sans attendre 10 ans que MS daigne les utiliser. C’est mon avis à moi.

comments powered by Disqus