Gnome 3 est pourtant meilleur

Publié le 11/08/2012

Voilà des années que j’utilisais Xmonad, un tiling desktop très intéressant vous permettant l’utilisations de terminaux avec aisance. J’étais passé sur cet environnement de fenêtre pour deux raisons: mémoire mangée par Gnome 2 ou KDE et parce que l’interface de Gnome, XFCE ou encore KDE était lourde visuellement (bureau, icones, barres de menus, etc. ça m’agace moi). Et me revoilà sur Gnome 3 par hasard… et je vais me permettre de m’opposer aux détracteurs de cet environnement, car personnellement (et ce contrairement au maître Linus Thorvalds) moi je trouve Gnome 3 vraiment excellent.

Voilà l’histoire. Je travaille donc sur Xmonad et pour des raisons de mauvaise gestion de ma carte graphique, je passe d’une version ma Fedora (donc je passe de Fedora 16 à 17). Arrivé sur Xmonad, je lance deux ou trois softs 3D… et catastrophe: rien ne passe. Ce n’est pas la faute de Xmonad, loin de là. Une configuration mal passée, je décide de m’en retourner sur une interface plus “user friendly” pour voir si au moins Blender ou MakeHuman (dernière version) veulent bien démarrer. Comme je déteste KDE… et que Gnome 3 est présent (j’avais oublié de l’enlever ??) je me retrouve sur ce dernier.

Tiens donc… Blender démarre, MakeHuman aussi… cool ! bon bha je vais rester sur Gnome 3 (gnome-shell hein) pour bosser un peu, le temps de chercher pourquoi mon Xmonad a des soucis.

Quelques jours passent. J’ai découvert comment on installait des extensions sur Gnome 3, je teste Epiphany (le navigateur web de gnome), j’enregistre mes comptes en ligne et je peux chatter directement depuis des notifications… attendez mais c’est pas mal du tout en fait.

En plus, Gnome 3 m’offre exactement ce que j’aime, l’inverse de ce que je retrouve dans les autre environnements: une interface épurée ! Une barre, une seule, en haut de l’écran. Pas de menu, pas de double barre. L’écran “Activités” est bien pensée (en pressant la super touche du clavier, ou en posant la souris en haut à gauche de l’écran…). Et des extensions offre même la possibilité d’avoir du “tilling desktop”.

Je commence à me dire que les détracteurs y sont allé un peu fort sur Gnome 3… Il est vraiment simple, utile, ergonomique, facile à appréhender. Et comme le dit ce bloggeur Gnome 3 prend peu de mémoire finalement. Oui… 120mo c’est pas non plus super léger… mais ça l’est bien plus que Gnome 2 (je me souviens de 200Mo de RAM utilisé par Gnome 2 en me débrouillant un peu). Alors dire que Gnome 3 est plus lourd me surprend.

Loin de moi l’idée de comparer Xmonad et Gnome 3. La seule chose que je veux souligner est l’utilisation que j’attends d’un environnement de travail. Je déteste littéralement que mon bureau soit surchargé de fenêtres, de menus, d’icones en tout genre. J’aime avoir une seule barre, avec des infos rapides dedans (température du CPU, état de la batterie du portable, un ou deux raccourcis à la limite…, date, heure). Et là, Gnome 3 me donne exactement ça. C’est même étonnant à quel point ma barre Gnome 3 resseble à celle de mon Xmonad :)

Vraiment, les nostalgiques de Gnome 2 je peux les comprendre. Quand on aime une interface, on a du mal à passer à autre chose. Mais la découverte d’une autre manière de travailler, sur un environnement (ne vous en déplaise) plus léger en terme visuel et mémoire, doit tout de même être étudié. J’estime pour ma part que Gnome 3 est bien meilleurs que XFCE (qui soyez honnête n’apporte rien de spécial…) KDE, Gnome 2 (forké ou non)… c’est un avis personnel. Vous avez entièrement le droit de me contredire !

comments powered by Disqus