Patrice Ferlet
Patrice Ferlet
Créateur de ce blog.
Publié le Nov 4, 2020 Temps de lecture: 15 min

Je Pars De Twitter, Et Je Rejoins Mastodon

thumbnail for this post

C’est décidé, je quitte Twitter et je rejoins Mastodon. Je vous explique…

Trop long de tout lire ? Je suis désormais ici, https://techlover.eu/@metal3d, et mes messages partent sur Twitter, mais je ne répondrai plus sur Twitter. Si vous voulez créer un compte Mastodon, cherchez une communauté qui vous intéresse (vous pourrez vous abonner à n’importe quel compte de n’importe quelle instance) ou alors demandez moi un code d’invitation sur mon instance.

Si vous voulez comprendre ce qu’est Mastodon, lisez la suite.

D’abord, pourquoi je quitte Twitter ?

Je me suis inscrit sur Twitter en 2009. J’aimais beaucoup l’accès à des “infos rapides”, l’humour de certains messages, le fait de trouver des nouveautés, l’échange d’idées.

Mais, un peu comme tout, Twitter avait déjà quelques travers.

D’abord une limite dans le nombre de caractères pour un message qui était un poil ridicule (140 caractères au début, puis 250 aujourd’hui, et ça reste trop léger pour moi) qui était intimement liée au nombre de caractères limite des… SMS… Aussi, une modération quasi inexistante. Et petit à petit, l’oiseau a fait son nid (poudoum pchit), et des gens de tous bords sont arrivés pour y déverser des idées sombres, des informations tronquées ou falsifiées, des théories du complot vaseuses, et l’échange est devenu bien plus aggresif.

J’ai tenu bon, nettoyé ma timeline (le fil d’actualité si vous voulez), placé des filtres sur certains mots clef, et j’ai blacklisté à peu près 120 personnes en 11 ans.

Et là, depuis quelques mois, c’est carrément une souffrance pour moi. Des proches ou des connaissances de longues dates, des gens qui parlaient avant tout des sujets que j’apprécie (tech, 3D, ML, mais aussi films, science…) ont commencé à devenir très très très virulents et militants. Contre le gouvernement, contre la science, contre les médecins, contre tout… Et je passe outre la missandrie et la machisme (que je place dans le même panier).

Marre… vraiment j’en ai marre. Marre de voir des ministres étrangers traiter un prédident de fils de chienne, marre qu’une discussion soit systématiquement marquée comme du mansplaining, marre des VeloTaffeurs dans le dénis, marre des chasseurs qui veulent passer pour des héros, marre…

La modération de ces plateformes, trop larges, est une catastrophe. Que ce soit Youtube, Twitter, Facebook… Une seule entité avec des millions, voir milliards d’individus à modérer, c’est comme si vous n’aviez qu’une seule caméra de suveillance pour veiller sur l’entrée, les stocks, la porte de derrière, dans le brouillard et avec des coupures de courant.

D’où le fait de tenter l’expérience d’un système plus adapté à l’internet actuel, la décentralisation qui permet d’avoir une modération efficace car la population est groupée par instance (je vais vous expliquer, c’est super simple)

Du coup, il me fallait trouver un autre réseau social, un endroit moins occupé, clair, avec un peu plus de caractères pour m’exprimer et répondre, mais surtout de la modération. Je ne veux pas de censure1, mais je veux une plateforme où des gens réactifs peuvent clairement désaturer le service et diriger les sujets en fonction de mes choix. Et j’ai opté pour Mastodon.

Donc, je pars sur Mastodon

Et je rejoins 4 millions d’utilisateurs, c’est moins que les 330 millions de Twitter, certes, mais quantité vs. qualité, tout ça…

Le principe est quasi identique à Twitter dans la forme (affichage, utilisation, règlement), mais avec des points qui sont chers à mon coeur:

  • opensource (Licence libre - AGPL-3.0)
  • pas de publicité
  • modération selon l’instance (on va en reparler après)
  • 500 caractères (sérieux… 250 caractères chez Twitter c’est infâme)
  • des communautés définies
  • le contenu flouté si “sensible”
  • ne pas être enchaîné à une plateforme, à des admins incompétents, ou à une politique de service qui ne me correspond pas - si je veux changer de communauté, je peux partir et ne pas perdre mes abonnés.
  • et par conséquent, ne pas être obligé de maintenir mon instance si j’en ai marre - si j’en ai marre, je démanage mon compte sur une autre instance sans perdre mes abonnements/abonnés

Mastodon répond à ça: c’est décentralisé (je vais vous expliquer), ce qui permet donc à tout le monde d’avoir son propre serveur ou de s’inscrire sur un serveur existant (perso, j’ai créé mon instance https://techlover.eu) tout en ayant accès à ceux qui sont inscrits ailleurs. C’est tout simplement génial.

Pour info, comme énormément d’outils libres et/ou opensource, c’est un européen qui l’a créé (un allemand) nommé Eugen Rochko. Entre Linux, Python, PHP, et j’en passe… ça en fait des projets du vieux continent qui sont dans la place hein !

Alors la décentralisation cékoidonc ?

Twitter, c’est une seule place, un seul endroit, pour s’incrire et échanger. Donc le réseau, et les comptes, appartiennent à une seule entité: Twitter (qui exploite en plus vos profiles à des fins commerciales). Vous n’avez pas le choix: tout le monde parle de tout, c’est un bordel infâme, on vous colle des pubs, on vous insulte sans réaction de la part des modérateurs.

Mastodon (mais d’autres services existent dans le même genre) ça change pas mal.

Vous pouvez vous y inscrire depuis plusieurs endroits différents, par exemple sur https://mamot.fr qui est l’instance de la quadrature du net, mais aussi https://mastodon.top ou https://mastodon.iriseden.eu/ qui est hébergé par OVH. Et quelque soit l’endroit où vous vous inscrivez vous aurez accès aux autres instances et aux comptes qui s’y trouvent, donc vous pouvez vous abonner à un compte, le masquer, échanger avec tout le monde, etc… Le principe n’est pas de vous isoler sur une instance, mais d’avoir des contenus proposés plus en adéquation avec votre envie, tout en ayant accès aux autres communautés

Si Alice est chez mamot.fr, et Bob sur techlover.eu, ils peuvent s’abonner entre eux, échanger, discuter… c’est le principe de la décentralisation.

Sinon, faites comme moi (si vous êtes à l’aise avec la technologie), créez votre propre instance avec votre propre règlement.

Oui, cela veut dire que Mastodon appartient aux utilisateurs et non pas à une entreprise

Petite différence avec Twitter, sur une instance Mastodon, il y a deux listes:

  • une liste “locale” de messages, qui présente le contenu de ce serveur
  • une liste “globale” de messages qui provient des autre serveurs, fédérés

Cette liste de messages, c’est une liste de “pouets” (toot en anglais), l’équivalent d’une liste de “tweet”. C’est rigolo comme terme 🤡

Vous pouvez visiter librement les fils des gens, et vous abonner à l’un deux (comme sur Twitter donc). Je ne vais pas détailler trop longtemps, mais dans les faits les serveurs s’envoient les listes entre eux.

Fédération

Dans le fonctionnement, en tant qu’utilisateur, on est très proche de Twitter. Vous pouvez “poueter” (au lieu de “twitter”), vous pouvez retransmettre, vous pouvez répondre, parler en privé, balancer des vidéos, des images, des liens… C’est pareil, mais en plus joli, avec plus de caractères pour vous exprimer et c’est bien plus adapté à l’échange.

Vous avez aussi le droit de déménager votre compte, donc de partir de mamot pour aller sur votre propre serveur par exemple. Et vous ne perdrez ni vos abonnés, ni vos abonnements.

Attention, une instance peut potentiellement ne rien afficher (un temps) en “globale”, tout simplement par ce que la fédération n’est pas activée, qu’elle refuse certaines instances, ou simplement qu’elle est jeune et que les messages ne sont pas encore là. C’est un défaut/avantage de Mastodon: pour que la fédération fonctionne, il faut que des gens se connectent entre-eux d’instance en instance, et par conséquent une instance jeune n’a RIEN en globale… C’est frustrant pendant un temps. Mais d’un autre côté, vous n’êtes pas noyé par des flux qui ne vous intéressent pas du tout, parce que l’instance ne liste que des contenus proches de votre préférence/communauté.

Ça vous évite aussi une polution de messages bien nazes puisque généralement votre communauté (instance) colle à vos préférences.

On parle de suite de la complication

Alors, je ne vais pas non plus vous vanter la puissance de Mastodon tout en vous cachant les points plus compliqués, parce qu’il y en a.

D’abord, pour le commun des mortels, l’idée de s’inscrire sur une communauté ou instance, c’est pas une notion évidente. Car quand vous arrivez, par exemple, sur mamot.fr, vous voyez des contenus qui ne sont pas forcément les mêmes que sur l’instance techlover. La raison est simplement que chaque instance ne fédère une autre instance que lorsque qu’un membre s’abonne à un compte de l’instance en question. Et ça, c’est pas évident du tout.

Mon instance, Techlover, est récente, je n’ai pas de membres autres que mon compte. Donc, pour que le fil “global” se remplisse, il faut que je trouve des comptes à suivre sur d’autres instances.

Si vous vous inscrivez sur une instance plus ancienne ou connue, vous n’aurez pas ce souci.

Et donc, si une personne non informée de cette spécificité ne le sait pas, elle ne trouvera aucun contenu intéressant sur mon instance. Il va devoir aller sur d’autres instance par lui-même, chercher des contenus, et suivre un compte qui lui plait. Et seulement à ce moment, mon instance va essayer de férerer l’instance cible.

Donc, un débutant, je ne lui recommande pas de monter sa propre instance ou de s’inscrire sur une instance avec peu d’utilisateurs, mais d’aller sur une instance proche de son envie et avec beaucoup d’inscrits (puis de déménager son compte si il le souhaite)

Mais sur une instance très utilisée, aucun souci - c’est relativement facile.

Autre complication, le “déménagement de compte”, qui marche plutôt bien, mais on perd les anciens “toots” qu’on a publié… Il sont bien entendu toujours consultables sur l’ancienne instance, mais je trouve ça dommage. J’avais publié des trucs sur mamot.fr, ils ne sont pas consultables sur mon instance 😞

Et le dernier truc, qui suit du coup les points précédents, c’est que voilà… faut trouver des comptes pour s’y abonner. Si vous êtes sur une grosse instance avec plein d’inscrits, c’est très simple. Le principe de fédération va vous permettre d’avoir énormément de toots et de comptes dans le fil global. Mais si, comme moi, vous montez votre propre instance, avec très peu de comptes (genre 1 dans mon cas…) alors il va falloir vous ballader un peu sur des instances connues pour trouver votre bonheur. Et comme vous n’avez pas accès à un moeur de recherche sans être inscrit… ça peut devenir une quête de longue haleine.

Je vous conseille, donc, si vous êtes un débutant, d’aller vous inscrire sur une instance réputée, large, et qui correspond à vos attentes. Vous pouvez en trouver ici: https://joinmastodon.org/communities

Et ne créez une instance que si vous êtes technicien, prêts à fouiller et relativement patient.

Me trouver ?

Pour voir mon profile: https://techlover.eu/@metal3d

En quelques jours, j’ai déjà trouvé des gens intéressants, des gens qui sont aussi sur Twitter et que je suivais. Il y a des “bots” qui retransmettent des tweets de quelques comptes. Bref, je vais rester là bas un moment. Alors… oui, il y a aussi des gens qui partagent des trucs avec lesquels je ne suis pas d’accord, de la virulence envers les politiques, etc… mais c’est beaucoup plus facile de s’en échapper, d’ignorer et/ou à signaler à la modération. Et comme maitenant j’ai mon instance à moi, je sais que je vais vraiment pouvoir me couper de ces discussions débiles sur les vaccins qui tuent des gens, la 5G pour nous contrôler, Raoult notre sauveur…

Ha, aussi, je viens de découvrir https://crossposter.masto.donte.com.br qui permet de faire du “cross post”, donc quand je “prout” sur Mastodon, ça balance un tweet aussi. Et vous pouvez bien entendu faire l’inverse. C’est paramétrable.

Crosspost Mastodon vers Twitter

C’est assez sympathique de ne pas perdre trop de communication. Seul “hic”, on ne récupère pas les réponses de Twitter dans Mastodon (mais ce serait un beau bordel si c’était possible). Donc l’idée est de répéter ou d’épingler un tweet sur Twitter pour dire au gens “je suis plus là, mais sur Mastodon, voici l’adresse de mon profile”.

Bref, si vous me trouvez sur Twitter, c’est ce qui va apparaitre.

Niveau applications mobiles et bureau ?

Il existe bien entendu des applications mobiles, j’ai choisi Tusky sur Android, mais je vous laisse voir le lien précédent pour trouver celui qui vous convient le mieux. Et côté bureau, une simple “SSB” (ou PWA) me suffit, mais il existe Whalebird que je trouve très intéressant.

Whalebird

Mais je ne me voile pas la face

Il y a des comptes que j’aime énormément sur Twitter, comme Scilabus, E-Penser, Defakator, et j’en passe - je ne les trouve pas sur Mastodon. C’est triste mais je vais perdre leurs actualités, et potentiellement des échanges sympas. Mais Twitter les noit dans un flot nauséabond de débilités sans nom. Viendront-ils un jour sur une instance Mastodon ? J’en sais rien, je le souhaite mais je comprends aussi que leurs abonnés sont sur des réseaux sociaux plus massivement utilisés.

J’ai vu que Defakator et E-Penser ont des bots qui renvoient les tweets sur Mastodon, mais celui de E-Penser semble mort, et celui de Defakator est à 0 abonnés… Étrange…

Je sais aussi que très peu de gens vont me suivre. J’avais une petite audience sur Twitter, je vais donc avoir moins d’interactions avec eux. C’est triste pour moi.

Oui mais, bon sang, ce n’est pas une fin en soit. Cette volonté de popularité ne m’interesse pas. Oui j’aime avoir des gens qui discutent avec moi et qui s’abonnent (ça veut dire que je suis, pour ces gens, une source potentiellement intéressante, et je peux pas nier que c’est gratifiant), mais mon but c’est surtout d’avoir une vraie qualité d’échange.

Je préfère avoir 10 abonnés avec qui on discute clairement, que 500.000 avec qui l’échange est une joute verbale sans fin.

(bon ok, avoir 500.000 abonnés avec qui on parle sans souci, ce serait encore mieux, mais là c’est de l’utopie totale)

Pour les techniciens

Juste un point, pour ceux qui en ont envie, puisque Mastodon est opensource et libre d’accès, vous avez tout à fait le droit de démarrer votre propre instance, avec vos propres règles, vos modifications, etc. J’ai testé l’installation avec le “helm chart” proposé dans les sources, et ça marche très bien sur Kubernetes. Mais vous pouvez démarrer votre instance “brute” ou avec Docker.

Il est possible de “fermer” votre instance à toute fédération entrante ou sortante, donc de faire un réseau social interne, ou limité à certains.

Il est donc tout à fait possible d’avoir un réseau social d’entreprise, fermé au monde - et bien entendu, un réseau social pour votre club de cracheur de noyau de cerise, etc.. Vous choisissez si oui ou non on peut s’y inscire librement, par invitation… Vous êtes LIBRE.

J’ai monté mon instance avec un helm chart proposé par le projet Mastodon, je l’héberge sur Kapsule (de scaleway) et cela demande 3 noeuds (donc c’est pas léger hein)

Mais si vous avez un serveur sous la main qui tient le choc, que ce soit dans votre entreprise ou pour votre association, votre groupe de potes, ou ce que vous voulez, c’est très simple à mettre en place. Je vous conseille quand même Kubernetes qui permet d’avoir de la haute dispo sans trop forcer, et de pouvoir scaler votre instance.

Petite note importante, le gros intérêt d’avoir son instance, c’est que vous pouvez bannir un compte, ou une instance entière, pour votre communauté. Cela supprimera purement et simplement le lien de férédation entre vous et l’instance ou le compte incirminé. Certains parlent de censure, je le répète:

Ne confondez pas censure et modération

Techlover ?

Je voulais m’éviter les messages militants, mamot.fr en a un peu trop à mon goût. Je ne trouvais pas spécialement d’instance qui collait à mes envies, alors j’ai créé mon instance https://techlover.eu

J’ai bloqué l’inscription, mais vous pouvez demander une invitation, à condition de lire les conditions d’inscription (éviter le militantisme, les messages agressifs contre la politique ou la religion, sans pour autant les interdire, je demande à ce que cette instance soit cool) mais aussi d’accepter que cette instance est un test (pour le moment). Je ne sais même pas si la procédure de demande d’invitation fonctionne correctement (j’ai pas tout testé). Pour le moment cette instance est donc limitée à moi, et potentiellement quelques élus.

Mais vous pouvez me suivre depuis les autres instances (je n’arrête pas de vous dire que vous pouvez vous inscrire n’importe où et suivre les autres comptes d’autres instances), donc mon compte est là https://techlover.eu/@metal3d

Je vais potentiellement me faire un second compte pour mes travaux “créatifs” (Blender en grosse parite), mais le compte @metal3d est le compte principal (et administrateur de la plateforme).

Je ne vais pas supprimer mon compte Twitter

Honnêtement, je suis parfaitement conscient que Twitter est largement plus utilisé que Mastodon, et que ça va durer des années. Me couper de Twitter et donc de potentiels abonnés est une chose que je veux éviter. Alors comment je vais faire ?

Pour l’heure, je laisse le “bot” pousser mes messages de Mastodon vers Twitter, et je vais régulièrement pousser un message pour dire que je ne répond plus là bas. Et je vais aussi changer mon profile Twitter pour inciter les gens à venir sur Mastodon au lieu de me suivre sur Twitter.

Pour finir

Désolé à ceux qui interragissaient avec moi de manière plaisante sur Twitter, mais ce raz-le-bol m’a poussé vers la sortie. Créez vous un compte quelque part et installez Tusky ou Whalebird pour garder le contact. Ça ne vous coute rien, c’est bien plus sécure que Twitter ou Facebook.

Je ne peux que vous inciter à faire grandir le réseau Mastodon. Si votre seule raison de rester sur Twitter est d’avoir une grosse audience, je le comprends. Mais si vous voulez des échanges avec des communautés plus adaptées, plus proches de votre domaine, ou de vos passions, alors je ne vois aucune raison de ne pas vous créer un compte.

Je vous rappelle que le réseau fédéré Mastodon permet de vraiment supprimer votre compte, de démanager votre compte, de choisir ce que vous verrez, de pouvoir interragir avec la modération des instances, et que tout ça est opensource.

Merci à vous de m’avoir lu, merci à mes followers Twitter de comprendre mon choix.

Ressources


  1. La censure c’est très différent de la modération. La modération exclut un domaine, alors que la censure interdit une opinion. ↩︎

comments powered by Disqus